Info :

BOOGERS - par Tours Rock numéro 6 (décembre 2010) - octobre 2010
 Générer un fichier PDF de cet article

Boogers, en anglais, ça veut dire «crotte de nez». Il a vu ça dans un magazine, où un gosse avait «perdu ses boogers». Il a aimé le nom, et c'est resté. Boogers, c'est de la pop FM mais pas seulement. Alors pourquoi mettre Boogers (Chacha, pour les intimes) dans la rubrique punk, et non pop? Bonne question, mais Chacha est avant tout un fan de punk-rock, et a appris la guitare avec les Ramones.
L'interview se déroule le 14 octobre 2010, salle Thélème, dans les loges, 15 minutes avant le show! Pas stressé de jouer devant 1000 personnes, il répond calmement, entre deux coups de fil et ses échauffements de voix.

Tours Rock: D'où t'est venue cette idée d'être seul sur scène?

Cela n'est pas une idée, ça a toujours été comme ça. Chez mes parents, il y avait une cave et c'était un peu ma salle de jeu. J'ai toujours fait ce projet-là tout seul, même si j'ai joué en groupe. Pour écrire des chansons, j'ai jamais eu trop le courage d'attaquer ça avec des gens.

Tours Rock: Quand as-tu commencé la gratte?

C'était quand j'avais onze ou douze ans. Un copain avait oublié sa guitare chez moi, avec deux cordes, et ça a commencé comme ça. La guitare n'était pas accordée, mais j'ai trouvé un morceau, puis mon copain revient, et la réa-corde. Je lui dis: "Hé, mais je savais jouer un morceau!". Et bien non, je ne savais plus le jouer...

Tours Rock: Qu'est-ce que tu écoutes en ce moment?

NoFX, à fond! Je suis retombé dedans, j'étais hyper fan ado. Je les ai vus en concert il y a quelques mois. Sinon, j'écoute des trucs graves en français des années soixante, ça m'éclate. Pour la route, c'est bien. En gros, c'est ça.

Tours Rock: Pourquoi chanter en anglais, et pas en français?

En fait, je n'ai pas vraiment d'explication. Quand je chante en français, je me sens vraiment ridicule, et s'il fallait traduire ce que je chante en anglais, cela ferait bien marrer. Ce que j'aime en français, c'est la dérision, l'humour, alors ce serait de la rigolade. Je ne pourrai pas faire de trucs sérieux.

Tours Rock: Plus tard, tu penses être accompagné sur scène?

Oui, oui, j'ai des projets avec des copains, que tu connais déjà... (Il parle de Pneu! ndlr) On prévoit ça pour l'année prochaine, ça ne s'est pas fait encore, on n'a pas répété. L'année prochaine, je vais commencer à faire des scènes un petit plus grosses, alors c'est pour ne pas arriver tout seul en concert. En CD, les morceaux sont ce qu'ils sont, en live, à un moment, il va falloir qu'ils vivent.

Tours Rock: On m'a dit que tu avais été batteur dans un groupe. Lequel?

J'étais batteur pour Rubin Steiner pendant 5 ans. J'ai arrêté en 2009, parce que Boogers commençait à prendre de la place, et que c'était ma priorité de faire ce projet-là.

Tours Rock: Penses-tu avoir fait le tour des stupid songs?

En fait, les stupid songs, c'est juste des bouts de paroles que j'avais écrits sur Anywhere, alors les gens ont repris ça à tort. Mais ce n'est pas grave. Pour répondre à ta question, le problème avec une chanson stupide, c'est qu'elle est facile à faire, donc je peux encore en faire 100 comme ça! Il me faut deux heures, c'est tout. Mais j'essaie de monter le niveau, de compliquer le truc, mais quand je joue un riff, je retombe souvent sur mes morceaux d'avant.

Tours Rock: Tu te vois faire ça dans 20 ou 30 ans?

Peut-être pas les mêmes chansons, mais oui. De toute façon, je ne sais faire un peu que ça. À un moment, cela ne marchera plus du tout, et il faudra que j'arrête. A ce moment-là, je retournerai livrer des pizzas, ça ne me pose aucun souci.
 


Commenter



 CHRONIQUES

 GROUPES
Mental Hardcore (Etats-Unis)
Youth Attack Hardcore (Etats-Unis)
Hüsker Dü Punk-Rock (Etats-Unis)
Wire Punk-Rock (Royaume-Uni)
Tromatized Youth Hardcore (France)
Unlogistic Hardcore (France)
Led Zeppelin Pop / Rock (Royaume-Uni)

 NEWSLETTER

 

 GROUPES